Cancer du sein, diagnostic précoce et drainage lymphatique après mastectomie
| 2 minuto(s) de leitura

Dre. Daniela de Freitas, Oncologiste à l’Hôpital Sírio-Libanês CRM SP - 104298

Le cancer du sein est toujours celui qui affecte plus les femmes au Brésil. Existe-t-il une explication ?

Il est très fréquent parce que ses principaux facteurs de risque sont des questions liées aux habitudes de la vie moderne, telles que le sédentarisme, l’obésité, la consommation d’aliments industrialisés - particulièrement, les charcuteries et les graisses saturées -, l’utilisation inconsidérée d’hormones, les remplacements hormonaux et même certains implants hormonaux. Tous causent des dommages à la santé et augmentent les probabilités pour une femme d’avoir un cancer du sein. Le stress est un facteur dont nous ne connaissons pas exactement l’influence. Mais, des études démontrent que chez les femmes qui ont l’habitude de faire de la méditation, après avoir eu un cancer du sein, le risque de récurrence est moindre que chez celles qui ne le font pas. Peut-être s’agit-il d’un indice que le stress peut avoir également une influence sur l’augmentation du risque de cancer du sein.

À quels symptômes devons-nous être attentives?

L’auto-examen des seins aide à percevoir notre corps et à noter de petits changements. Il doit toujours être réalisé avec soin. Si nous remarquons un nodule, une inversion du téton, un saignement ou l’émission de sécrétions par les tétons, nous devons immédiatement nous faire examiner par un médecin.

Existe-t-il des cas où il est asymptomatique, par exemple?

Actuellement, nombreuses sont les femmes qui réalisent des examens préventifs de mammographie et par ultrason. Grâce à cela, beaucoup de cas sont découverts à leur phase initiale - ainsi que ceux qui sont asymptomatiques, ce qui permet des probabilités extrêmement élevées de guérison. C’est, sans le moindre doute, la meilleure façon d’établir un diagnostic.

Quelle est la meilleure façon d’obtenir un diagnostic précoce?

Réaliser des examens annuels, selon l’avis du médecin, l’auto-examen et un check-up annuel. Pour les femmes de plus de 40 ans, le médecin évalue généralement le besoin d’entamer des examens annuels de mammographie et d’ultrason des seins. À partir de 50 ans, toutes doivent faire une mammographie chaque année. Avant 40 ans, les examens ne sont généralement pas obligatoires, mais, il faut toujours tenir compte des risques individuels, ce qui doit être décidé en fonction du dossier médical et des antécédents familiaux de la patiente.

La femme qui a subi l’extraction d’une tumeur, ou même, qui est passée par une mastectomie, peut-elle recevoir un drainage lymphatique ? Et si oui, après combien de temps?

Il peut être réalisé précocement, après la mastectomie. Généralement, entre sept et dix jours après la chirurgie.

Qu’est-ce qui vous a amené à choisir l’oncologie comme spécialité, dre Daniela?

Je suis le seul médecin de ma famille et j’ai choisi cette profession, alors que j’étais encore très jeune, en pensant à aider les gens. Lorsque j’ai découvert l’oncologie, j’ai trouvé ma voie. L’oncologie est une mission : pouvoir aider les gens à affronter leurs plus grands défis en matière de santé et faire réellement la différence dans leur vie. Nous plongeons dans le pire moment de leur vie et nous essayons âprement de rendre cela plus léger. Cela fait du bien à l’âme !

Et quel est le plus grand défi dans le travail avec des patients oncologiques?

Mon plus grand défi est de surmonter les tristesses des mauvaises nouvelles. Malheureusement, dans mon travail, je dois annoncer des nouvelles qui ne sont pas toujours bonnes et cela nous angoisse. Je voudrais pouvoir n’annoncer que de bonnes nouvelles. Faire face à la possibilité de mourir génère beaucoup de douleur chez toutes les personnes impliquées.

Voyez également

Santé et bien-être

L'importance de l'hydratation de la peau par temps froid

Presse

MARIE CLAIRE | 2024

RENATA FRANÇA : PLUS QU’UN SIMPLE MASSAGE, UN VÉRITABLE PROTOCOLE POUR AMÉLIORER LA SANTÉ

Catégories